Paratuberculose : une piste pour un diagnostic précoce et spécifique

Paratuberculose : une piste pour un diagnostic précoce et spécifique

Vers une amélioration du diagnostic

Colonies de Mycobacterium avium spp. paratuberculosis sur gélose (milieu de Herrolds au jaune d'oeuf, x 15)
© INRAE, GRAYON Maggy

Une piste se dessine pour un diagnostic précoce et spécifique de la paratuberculose, après une simple prise de sang. En effet, de nouveaux tests ont été positifs chez certains bovins infectés par la bactérie à l’origine de cette maladie (Map) ; en revanche, ils sont restés négatifs chez des animaux non infectés ou infectés par l’agent de la tuberculose.

Ces tests consistaient à détecter une réponse immunitaire cellulaire contre une molécule spécifique de Map, le lipopentapeptide (L5P). La production d’une protéine particulière, l’interféron gamma, dans le sang stimulé in vitro par le L5P permet de mesurer cette réponse.

Ces résultats prometteurs demandent confirmation par des expériences à plus grande échelle, avec davantage d’animaux. 

Date de modification : 26 octobre 2023 | Date de création : 15 décembre 2016 | Rédaction : Marion Duchet-Suchaux